• Introduction à l'exorcisme

    La réalité de la possession par le génie (جن)

    Allâh (تعالى) dit : {Ceux qui mangent (pratiquent) de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu' ils disent : "Le commerce est tout à fait comme l'intérêt"}. (2/275) Al-Qurtoubi (رحمه الله) dit : "Ceci est une preuve de la fausseté de l'opinion de celui qui nie l'intervention des djinns dans les crises (subies par l'homme) et leur donne une cause physiologique et soutient que Satan ne peut pas posséder l'homme". (Commentaire du Coran 3/355)

    Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) avait dit à deux de ses premiers auxiliaires (Ansars de Médine) : "Satan circule dans l'homme comme circule le sang dans les veines; c'est pourquoi j'ai craint qu'il ne sème le mal dans vos coeurs ou ne dise quelque chose".
    Et dans une autre version : "Il atteint du fils d'Adam ce qu'atteint le sang". (Al-Bukhàri n° 2035, Mouslim n° 2175 )

    Abou Yousr (رضي الله عنه) affirme que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) priait en ces termes : "Mon Seigneur! Je demande Ta protection contre la dégradation, le vieillissement avancé, le nauffrage et l'incendie; je Te demande d'empêcher que Satan s'empare de moi lors de ma mort". (An-Nasâi)

    al-Manawi (رحمه الله) dit en guise d'explication de l'expression : "je Te demande d'empêcher que Satan s'empare de moi lors de ma mort" : "me terrasse, joue avec mon corps, altère ma foi et mon esprit par ses assauts qui font trébucher les pieds et brouillent l'intelligence et les bonnes dispositions de l'esprit et qui peuvent égarer l'homme au dernier moment de sa vie en le détournant du repentir". (Faydh 2/148)

    On objecta à l'Imam Ahmad : "Les médecins prétendent que nul, c'est à dire aucun des êtres qui habitent notre terre, n'entre dans l'homme."
    L'Imam répondit par ces paroles données par le Prophète lui-même : "Le diable court et circule dans le fils d'Adam comme le sang y court et y circule". Puis il ajouta : "A mon avis, les djinns sont des corps subtils et le mélange du djinn avec l'homme n'est point du tout récusable".

    Abdoullah Ibn Ahmad Ibn Hanbal dit : "J'ai dit à mon père : des gens affirment que les djinns n'épousent pas le corps de la victime de crise...
    A quoi, il a répondu : "Mon fils, ils mentent, car les djinns parlent à la place de la victime"".

    Commentant ces propos, Ibn Taymiya dit : "Ce qu'il a dit est bien connu, car la victime de crise parle pafois un langage inconnu. Parfois on la frappe si durement que le coups auraient laissé, même sur un chameau, un impact profond, sans que lui les ressente ou ait conscience de ce qu'il dit. Parfois la victime attire des personnes de son entourage ainsi que le tapis sur lequel elle est assise comme il lui arrive de déplacer des objets voire de se déplacer d'un endroit à un autre, entre autres choses....Quiconque constate ces faits en déduit nécessairement que celui qui s'exprime à travers la victime et remue ces objets apparteint à une espèce non humaine. [...] Aucun des imams des musulmans ne nie la pénétration des djinns dans le corps du possédé et dans celui d'autres personnes.Quiconque le nie et soutient que la charia l'exclut a menti à l'endroit de celle-ci; aucune preuve religieuse ne s'y oppose".

    Ibn Taymiya (رحمه الله) dit : "La pénétration des djinns dans le corps de l'homme s'atteste dans le consensus de la Communauté des Sunnites. Allâh le Très Haut a dit : {Ceux qui mangent (pratiquent) de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu' ils disent : "Le commerce est tout à fait comme l' intérêt".} (2/275). Un hadith authentique du Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit : "Certes, Satan circule dans le corps de l'homme comme le sang"". (Madjmou' al-Fatawa 24/276)

    Ibn al-Qayyim (رحمه الله) a dit : "Les convulsions sont de deux sortes : celles qui sont dues aux esprits mauvais, et celles qui sont dues aux mauvaises fréquentations et habitudes. Le deuxième genre est celui où interviennent les médecins par leurs traitements et médicaments. Les convulsions (ou épilepsie) dues aux esprits mauvais sont reconnues par les sages parmi les médecins, alors que les hérétiques et les ignorants parmi eux n'en croient rien. De toutes façons, il n'y a rien dans le métier de médecin qui puisse traiter ce genre d'épilepsie démentielle. Celle-ci est pourtant observable et perceptible par les sens et celui qui jouit de toutes ses facultés mentales et constate les effets ravageurs de ces esprits sur les corps des humains ne peut que rire de cette catégorie de médecins médiocres et de leur ignorance crasse". (Zad al-Ma`âd 4/66)

    La realité de la sorcellerie

    Allâh (تعالى) dit : {Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Solayman. Alors que Solayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone; mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord : "Nous ne sommes rien qu'une tentation : ne soit pas mécréant"; ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes! Si seulement ils savaient !} (2/102)

    Et Il (تعالى) a dit : {Ce qu'ils ont fabriqué n'est qu'une ruse de magicien; et le magicien ne réussit pas, où qu'il soit. Les magiciens se jetèrent prosternés...} (20/69-70)

    Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "évitez les 7 péchés les plus graves".
    On lui demanda : "Quels sont-ils ?"
    Il répliqua : "L'association, la sorcellerie, le fait d'attenter sans raison légale à la vie que Allâh a rendue sacrée, de manger les intérêts, de manger les biens de l'orphelin, de battre en retraite le jour de l'attaque massive des musulmans, de porter de fausses accusations contre les femmes chastes, croyantes et loin de penser aux mauvaises choses dont on veut les accuser". (Bukhari et Mouslim)

    Ibn al-Qayyim (رحمه الله) dit : "La magie qui provoque maladies, lourdeurs, retention, affection et désaffection existe bel et bien et est connue du commun des mortels. Nombreux sont ceux qui en ont personnellement souffert". (At-Tafsir al-Qayyim p.571)

    Ibn al-Qayyim (رحمه الله) a dit : "Est bien connu parmi les hommes "l'empêchement" qui consiste à rendre un nouveau marié impuissant devant son épouse et "la dissolution" qui consiste à lui restituer ses capacités sexuelles. Tout cela est si répandu qu'il n'est plus possible de le contester. En plus des informations sur les opérations des magiciens sont si concordantes qu'elles ne peuvent être prises pour mensongères". (Al-Moughni 8/151)

    Al-Qarafi (رحمه الله) dit : "La magie est réelle et peut tuer ou changer le caractère et les habitudes de la victime. C'est également l'avis d'Ach-Chafi'i et Ibn Hanbal". (Al-Fourouq 4/149)

    Al-Quarafi a dit que les compagnons avaient admis par consensus la réalité de la magie bien avant l'avènement de ceux qui la contestent.

      La définition de la magie

      La magie est appelée sihr en arabe à cause de la subtilité de ses voies d'influence et parce que les magiciens manipulent des objets occultes qui leur permettent de provoquer l'hallucination chez les gens, de les brouiller, d'éblouir leurs yeux, de les nuire, de spolier leurs biens... par des moyens occultes qui échappent à la plupart des gens. C'est pourquoi la dernière partie de la nuit est appelée en arabe sahar parce que c'est le temps où les gens sont moins attentifs et font moins de mouvements. L'on appelle le poumon sahar parce qu'il est logé à un endroit caché du corps.

      Selon la terminologie religieuse, la magie consiste dans les effets produits par les manipulations des magiciens qui se traduisent par des hallucinations et des brouillages que le spectateur croit réels alors qu'ils ne le sont pas. Elle peut aussi consister en d'autres procédés qu'ils réalisent avec l'assistance de Satan et qui leur permettent de perturber les facultés mentales de l'homme et le rendre malade. Ils peuvent aussi provoquer la séparation entre des époux. Dans ce cas, ils rendent chaque membre du couple détestable à l'autre.

    La réalité du mauvais oeil

    Selon Oum Salama (رضي الله عنها), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) vit une servante qui avait le teint jaune.
    Il dit : "Exorcisez-la. Elle a été atteinte par le mauvais oeil". (Al Bukhari)
    Al Husayn Ibn Mass'oud Al Fara' affirme que ce teint jaune est causé par le mauvais oeil des djinns.

    D'après Ibn 'Abbas (رضي الله عنهما), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le mauvais oeil est une vérité, et s'il y avait quelque chose qui dépasserait la prédestination (Al-Qadar), ce serait le mauvais oeil". (Mouslim n°2188, Ahmad et At-Tirmidhî, qui l'a authentifié)

    On amena au Prophète les deux fils de Ja'far Ibn Abi Talib, qui étaient maigres.
    Il demanda : "Pourquoi sont-ils si maigres ?"
    On lui répondit : "Ils sont si vite atteints par le mauvais oeil !"
    Il ordonna : "Désenvoûtez-les car si une chose pouvait précéder le destin, ça ne pourrait être que le mauvais oeil". (Malik)

    Asmâ Bint 'Umays (رضي الله عنها) a dit au Prophète (صلى الله عليه و سلم) : "ô Prophète d'Allah! La famille de Banî Ja'far est souvent atteinte par le mauvais oeil. Pourrons-nous les exorciser?"
    Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) répondit : "Oui, s'il y avait quelque chose qui dépasserait la prédestination (Al-Qadar), ce serait le mauvais oeil". (At-Tirmidhi n°2059, Ibn Mâja n°3510, Ahmad 6/438)

    D'après Jâbir (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "La plupart des gens de ma communauté musulmane trouvent la mort à cause du mauvais oeil si ce n'est par la prédestination". (At-Tayâlisî n°1760, At-Tahâwî, Al-Muchkil, Al-Bazzâr. Al-Bazzâr a rapporté avec une chaîne de transmission authentique, Al-Hâfiz l'a corrigé dans Al-Fath 10/167)

    'Aicha (رضي الله عنها) rapporte : "Le Prophète avait l'habitude de me demander de m'exorciser contre le mauvais oeil". (Al-Boukhari n°5738, Mouslim n°2195)

      Les causes du mauvais oeil sont la jalousie et l'admiration excessive

      Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand l'un d'entre vous constate en sa propre personne ou dans ses biens ou ceux de son frère un état qui suscite son admiration, qu'il sollicite la bénédiction en sa faveur, car le mauvais oeil est réel". (Ibn as-Sunni dans Amal al-yawm wa al-layla,p.168 et al-Hakim,4/216, et vérifié par al-Albani dans al-Kalimat-Tayyib,243)

      Ibn al-Qayyim dit : "Tout auteur d'un regard malfaisant est un jaloux. Pourtant tout jaloux n'est pas nécessairement porteur du mauvais regard [...] Le regard nocif est motivé par l'admiration qu'un objet suscite chez une personne au point de provoquer une disposition psychologique maléfique qui utilise le regard comme véhicule pour atteindre la victime. Il se peut qu'on soit sa propre victime. Il est également possible que le mal soit involontaire, et se produit par reflexe. Ceci constitue la pire nuisance engendrée par l'espèce humaine". (Zâd Al-Ma'âd 4/167)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter