• Le malade

    L'interdiction d'écouter un sorcier, un magicien, ou un diseur de bonne aventure, même si l'intention n'est pas de faire le mal

    Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui se rend chez un sorcier et croit en ce qu'il dit a de ce fait renié ce qui a été révélé à Mouhammad". (Al-Boukhari) 

    D'après Yahya Ibn Sa'id, d'après Oubaydoullah Ibn 'Omar Al-Omari, d'après Safiyah (رضي الله عنها), le Prophète a dit : "Quiconque va voir un diseur de bonne aventure, et le questionne sur quelque chose, ses prières ne seront pas acceptées pendant quarante nuits". (Mouslim)

    Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète a dit : "Quiconque va voir un diseur de bonne aventure, ou un devin, et croit à ce qu'ils lui disent, devient mécréant en ce qui a été révélé à Mohammad"". (Al-Hâkim)

    D'après Ibn Masoud (رضي الله عنه) : "Quiconque va voir un diseur de bonne aventure ou un sorcier, et qu'il croit à ce qu'ils lui disent, alors il n'a pas crus à ce qui a été révélé à Mouhammad". (Al-Bazzar)

    La préference pour le malade de se soigner tout seul s'il en est capable

    D'après le Prophète (صلى الله عليه و سلم) à propos des soixante dix mille membres de la communauté qui entrerait au Paradis sans avoir subi un examen de compte ni un châtiment, il y dit : "ce sont ceux qui n'exorcisent pas et ne le sollicitent pas pour eux-mêmes et ne tirent pas de mauvais augure (des phénomènes naturels) et se confient à leur Maître". (Mouslim n° 220)
    Ibn Taymiya (رحمه الله) a dit : "Il fait l'éloge de ces gens en disant qu'ils ne demandent à personne de les exorciser. L'exorcisation est de l'espèce de l'invocation. Et ils ne la demandent à personne". On l'a rapporté en ces termes : "Ils n'exorcisent pas" ce qui est erroné. Car il est bon de s'exorciser et d'exorciser autrui. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) s'exorcisait et le faisait pour d'autres, mais ne le demandait à personne. S'exorciser soi-même est comme prier pour soi-même ou pour un autre. Ce qui est recommandé. En effet, tous les Prophètes ont imploré Allâh et lui ont demandé (de satisfaire leurs besoins) comme Allâh l'a indiqué dans les histoires d'Adam, d'Abraham, de Moïse et d'autres". (Madjmou al-Fatawa, 1/182)

    Ibn al-Qayyim (رحمه الله) a dit : "Cette expression a été introduite par erreur dans le hadith par certains rapporteurs". (Hadi al-arwah, 1/89)

    Après le traitement

    Il faut tout d'abord remercier Allâh (تعالى) pour cette guérison, et se rapprocher d'avantage de Lui.

    Ensuite, il faut absolument que le malade fasse régulierement les actes de préventions, car il est plus vulnerable que les autres, et dans le cas d'une sorcellerie, il pourrait de nouveau être la cible de celui qui lui a envoyé son premier sort.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter