• le monothéisme

    L'Unicité d'Allah swt vu par Mohammed Ibn 'Abd al-Wahhab.

    Le monothéisme est un point fondamental de l'Islam. A de maintes fois le Coran, révélé par Allah swt, insiste sur le fait que le croyant doit avoir une foi sincère et pure de tout associatisme et polythéisme.

     

    Le polythéisme ne s'arrête pas à croire qu'il existe d'autres dieux qu'Allah swt et accorder quelque pouvoir à des statues ou d'anciens saints. Il inclut toutes sortes de croyances ou de pratiques qui détournent le croyant du pur monothéisme, comme porter un talisman, croire à la sorcellerie, craindre un autre Allah, etc...

    Mohammed Ibn 'Abd al-Wahhab [qu'Allah swt l'agrée] a vécu au 18ème siècle, alors que les musulmans étaient en plein déclin, dirigés et dominés par les états occidentaux. Le monde musulman était arrivé à un point tel qu'il se laissait dominer par les forces étrangères et hostiles à son développement spirituel. La déviation dans la religion, et même son abandon, qui s'étaient progressivement incrustés depuis plusieurs siècles, avaient fini par rendre les musulmans ignorants de la véritable religion révélé par Allah et prêchée par le Prophète Mohammed swt. Appâtés par la luxure et et les plaisirs temporels de la vie, ils avaient oublié les enseignements et les recommandations du Prophète Mohammed swt. Ils avaient pour la plupart perdu le caractère fondamental et essentiel de l'Islam : le Tawhid, le principe si clairement exprimé dans la première moitié de la Chaada, à savoir "il n'y a de dieu que Allah" (la ilaha illa Allah). C'est la reconnaissance absolu que Allah swt est Un et Unique, et que Lui seul est le Créateur et le Maître de l'univers. C'est témoigner du plus haut et du plus pur monothéisme que de s'attacher fermement au Tawhid. Le Tawhid rejette toute pensée ou innovation pouvant compromettre l'unicité absolue d'Allah, et proclame que toute action ou adoration entreprise pour quelque chose ou quelqu'un d'autre que Allah n'est qu'idolâtrie. A partir du moment où, les musulmans préférèrent les biens de cette vie à ceux de la vie futur, ils commencèrent à introduire dans leur religion des pensées et des pratiques douteuses qui pouvaient les conduire au péché le plus grave, c'est à dire celui de faire un associé à Allah swt (Chirk).

    Mohammed Ibn 'Abd al-Wahhab [qu'Allah swt l'agrée], conscient de la situation, donna aux musulmans un nouvel élan et les aida à se rappeler leur religion qu'ils avaient pour beaucoup d'entre eux, oubliée dans le matérialisme. Il fut à l'origine d'un important mouvement de reconnaissance de l'Islam dans la péninsule arabique. Il cherchait à abolir les traditions et les coutumes étrangères à l'Islam. Il a prit clairement conscience que c'est en renouvelant la foi des musulmans et en s'appuyant sur un monothéisme pur et sincère, comme c'était le cas au premier temps de l'Islam, que les musulmans pourront renaître de leurs déclins et s'imposer comme une force constructive dans les affaires mondiales.

    Son livre, écrit il y a plus de deux siècles, reste cependant d'actualité aujourd'hui puisque des musulmans demeurent encore dans de nombreux cas soumis à des exigences extérieures.

    D'ailleurs, les textes des sections Tawhid et Chirk se réfèrent en partie à cet important ouvrage. Ils permettront inch'Allah de rappeler la véritable nature de l'Islam, première religion dans le monde, dont le premier principe est de vouer à Allah swt un culte pur et de proclamer l'unicité absolue d'Allah swt.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter