• Les symptomes de la sorcellerie, de la possession, et du mauvais oeil

    La magie de la désunion

    Allâh (تعالى) a dit : {Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Solayman. Alors que Solayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone; mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord : "Nous ne sommes rien qu'une tentation : ne soit pas mécréant"; ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse.} (2/102)

    Selon Jabir (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Iblis place son trône sur la mer. Puis il envoie ses armées à travers le monde. Celui de ses agents qui est le plus proche de lui est celui qui provoque la plus grande corruption. L'un d'eux vient et dit : "J'ai fait cela et cela".
    Iblis lui répond : "Tu n'as rien fait".
    Puis un autre arrive et rapporte : "Je ne l'ai pas quitter (l'homme) avant que de l'avoir fait divorcer de son épouse".
    Iblis lui répond alors : "Oui, toi ! (tu as bien agi)""
    . (Ahmad)

    La magie de la désunion a pour but de séparer deux personnes ou de semer la haine entre deux amis ou proches.

      Ses symptômes

      - Un bouleversement du comportement et des sentiments de façon brusque. On passe d'un amour profond à une haine viscérale.

      - Quand il est loin de chez lui, il éprouve une forte envie de retrouver sa famille, mais quand il rentre, il la haït

      - Le soupçon non fondé quant aux agissements de l'autre.

      - Le refus des excuses.

      - Le fait d'aggraver les raisons d'un désaccord même si elles sont minimes.

      - Dégoût des actes de l'autre, haine de tout ce que l'autre peut faire.

    La magie de la passion

    Cette magie n'a d'autre but que de se faire aimer ardemment par une personne déterminée ou bien afin qu'elle lui obéisse aveuglément.

      Ses symptômes

      - L'engouement et l'amour violent.

      - Un désir ardent de faire l'amour plusieurs fois avec la personne en question.

      - L'impatience.

      - L'incapacité de s'éloigner d'elle.

      - L'Obéissance complète. L'homme se soumet aveuglément à ses ordres.

      Ses effets secondaires

      - L'époux peut tomber malade du fait de cette magie.

      - Parfois, la magie se renverse. L'époux éprouve du dégoût vis à vis de sa femme. Cela relève de l'ignorance du sorcier.

      - Quelques fois, l'épouse emploie une sorcellerie double, de sorte qu'il déteste toutes les femmes hormis elle. Dans ce cas, l'époux va détester sa mère, ses soeurs, ainsi que toutes les femmes proches de lui.

      - Cette double sorcellerie peut elle aussi se renverser. Dans ce cas, l'homme va détester toutes les femmes même la sienne.

    La magie pour empêcher le mariage

    Le sorcier demande un objet appartenant à cette fille ainsi que le prénom de sa mère. Et il charge un djinn ou plusieurs djinns de l'exécution de cette sorcellerie. Le djinn en question va à la rencontre de la fille que l'on veut envoûter et reste tout près d'elle jusqu'à ce qu'il trouve une faille pour entrer dans son corps. Lorsque le djinn a réussi à pénétrer dans le corps de la femme, il la met dans état de dérangement et de gêne à chaque fois qu'un homme demande sa main. Du fait de cette magie, la femme peut présenter des migraines et des céphalées.

      Ses symptômes

      - Migraine d'un moment à l'autre.

      - Un resserrement au niveau du coeur qui devient de plus en plus fort à partir du coucher du soleil jusqu'à la moitié de la nuit.

      - Le fiancé prend un aspect laid et repoussant.

      - La distraction mentale, impossibilité de suivre une discussion.

      - Angoisse et insomnie.

      - Malaise et agitation de l'esprit.

      - Sommeil agité.

      - Maux d'estomac fréquents.

      - Maux au niveau de l'épine dorsale.

    Le nouage

    C'est la défaillance de l'homme, qui bien que valide physiquement, ne peut avoir de rapports sexuels avec sa femme. C'est pour cela que l'on dit qu'il est "noué".

    L'érection est causée par un flux sanguin dans les corps spongieux et caverneux de la verge. Lorsque l'homme veut avoir un rapport avec sa femme, le djinn associé à cette magie empêche ce flux sanguin si bien que le sang se retire rapidement de la verge qui se détend et devient sans vigueur.

    On peut distinguer également de nouements chez la femme qui sont :

      Le nouement de l'empêchement

      La femme essaie d'empêcher son mari de faire l'amour avec elle en collant ses jambes l'une contre l'autre de sorte qu'il ne puisse pas accomplir l'acte sexuel.

      Le nouement de l'apathie

      Lorsque l'époux à l'intention d'entrer en relation sexuelle avec elle, le djinn la rend insensible à la séduction. Elle est totalement indifférente et insensible. Dans ce cas, étant donné que le plaisir est inexistant, les glandes femelles ne déversent pas les substances qui doivent normalement assouplir et humidifier les parties génitales de la femme. Par conséquent, l'orgasme n'est pas atteint et le rapport est rompu.

      Le nouement de l'hémorragie

      Ce nouement est une menstruation excessive causée par un djinn dans le cas où l'époux a l'intention d'accomplir l'acte sexuel.

      Le nouement de l'obstruction

      Quand l'époux veut faire l'amour avec sa femme, il se trouve devant un barrage insurmontable de la chair, par conséquent, l'acte conjugal est rompu.

      Le nouement de l'enfoncement de l'hymen

      L'homme épouse une jeune fille vierge et lorsqu'il veut consommer le mariage, il la trouve pas vierge jusqu'à ce qu'il se mette à douter de ses agissements. Ceci a pour but de rompre le mariage. Mais lorsque l'on traite la jeune fille et que l'on rompt la magie, l'hymen reprend sa place naturelle.

    La stérilité non organique

    Dans le cas de la femme, un djinn s'établit dans l'utérus pour empêcher la fécondation, ou bien après la grossesse, le djinn provoque un écoulement de sang ce qui conduit à l'avortement causé par exemple à un accouchement prématuré.

      Ses symptômes

      - Une succession de fausse couche

      - Un resserrement au niveau du coeur de la tombée de la nuit jusqu'à sa moitié

      - La distraction mentale

      - Des douleurs au niveau du dos

      - Les insomnies

      - Les cauchemars.

    La magie de l'imagination

    Allâh (تعالى) a dit : {Ils dirent : "Ô Moïse, ou bien tu jetteras (le premier), ou bien nous serons les premiers à jeter". "Jetez" dit-il. Puis lorsqu'ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie.} (7/115-116)

    et : {Il dit : "Jetez plutôt". Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l'effet de leur magie.} (20/66)

      Ses symptômes

      - Voir quelque chose d'immobile bouger devant nos yeux

      - Voir ce qui est petit de façon immense et ce qui est grand de façon minuscule.

    La magie de la folie

      Ses symptômes

      - La distraction, l'ébahissement et l'oubli excessif

      - Le bouleversement du discours

      - Avoir le regard hagard, fixité du regard

      - L'impossibilité de garder une place fixe ou de rester dans un lieu trop longtemps

      - L'impossibilité d'achever un travail donné

      - Dans un état excessif, le malade erre ça et là, à l'aventure sans but. Il peut même se coucher dans des lieux déserts.

    La magie de l'indolence

      Ses symptômes

      - L'amour de la solitude

      - L'isolement complet

      - Le silence continuel

      - La distraction mentale

      - L'insociabilité

      - Mal à la tête perpétuel

      - Lenteur et langueur continuelles

    La magie de la maladie

      Ses symptômes

      - Douleur perpétuelle à l'un des membres du corps

      - Crises d'épilepsie

      - Paralysie d'un membre

      - Paralysie totale

      - Inaction d'un des 5 sens

    Ces symptômes ne peuvent être dus qu'à une maladie organique. On distinguera entre les deux en faisant la roqiya au malade. S'il est pris de maux de tête et qu'il a le corps engourdi alors dans ce cas il est envoûté. Dans le cas contraire, il doit consulter un médecin.

    La possession par un djinn

    Il existe differents stade de possession

      L'obsession

      Ce cas n'est pas vraiment une possession mais le démon fait une pression sur les pensées de la personne par des pensées obsédantes et dont il ne peut les chasser de don cerveau ce qui fait qu'il se trouvera torturer moralement par ces pensées parasites qui avec le temps fera qu'il deviendra une personne nerveuse et instable qui s'énerve très facilement à cause de ces idées stressantes de meme qu'ils rendront cette personne très malheureuse.

      La possession sur le cerveau

      Dans ce genre de cas le djinn peut parler par la bouche du malade, le malade sent des sensations bizarre comme le fait de se dire que fait-il dans ce monde et il se sent étrange à lui-meme vivant dans un monde irréel comme s'il ne possède pas une volonté.

      La possession d'une partie du corps

      Ce genre de possession se manifeste par des douleurs dans une partie du corps et qui ne dure pas toute la journée les symptomes de cette possession se fait par des douleurs au dos, des céphalées, un bourdonnement dans la tete. Pendant la roqya dans ce genre de possession, soit le djinn parle de la bouche du malade, soit le malade sent cette douleur se déplacer dans son corps.

      La possession de tout le corps

      Dans ce cas de possession le malade se trouve dans un genre de coma profond du fait que le djinn à pris possession de tout le corps.

      La possession indirecte

      Le malade ressent des douleurs dans son corps mais lorsque il ferme les yeux ou lorsque il est endormi il voit une créature devant ses yeux. Ce genre de possession dans la plupart des cas à une relation avec un sortilège.

      La possession partielle

      Le malade se trouve parfois très bien mais des fois il ressent une force pénetrait dans son corps et qui fait qu'il change brusquement de caractère et devient irritable. Lorsque cette force le quitte il redevient normal.

    Les symptomes d'une possession sont très variés :

      Ses symptômes durant le sommeil

        Angoisse et insomnie

        Les cauchemars très frequents

        La vision d'animaux dans les rêves tels que des serpents, des chiens noirs…

        Pousser des cris, rire ou pleurer

        Se lever durant la nuit et marcher tout en étant endormi

        Se voir tomber d'un lieu élevé durant son sommeil

        Se voir dans un cimetière, un endroit sale telle qu'une décharge publique

        Faire des rêves érotiques trop fréquemment (c'est le cas du djinn amoureux)

        Voir des gens ayant une apparence bizarre dans ses rêves

        Voir toujours une même personne ou un même animal dans un rêve

        Se voir parmi des morts durant ses rêves

      Ses symptômes à l'état de veille

        Les maux de tête fréquents, migraine

        Le fait de se détourner et de répugner fortement à l'écoute du Coran et de l'appel à la prière

        L'évanouissement, l'entrée dans une crise ou le fait de tomber quand on récite (du Coran) sur l'intéressé;

        Le fait que le démon qui possède l'intéressé parle quand on récite sur lui

        La distraction mentale, le malade est tout le temps absent

        L'indolence et la paresse, le malade n'a envie de rien faire, il se laisse aller

        Une douleur persistante dans un membre ou dans tout le corps

        Le malade parle seul ou ne parle pas du tout

        Pensées obsessionnelles

        Avoir la poitrine serrée à partir de la tombée de la nuit

        Troubles de la vision (flashs, filets grisâtres, visions étranges..)

        Les signes de la manifestation du djinn pendant la lecture du Coran

        - Le malade ferme les yeux ou se met à cligner des yeux très rapidement ou pose ses mains sur ses yeux.

        - Une violente convulsion dans le corps ou une légère sur les extrémités du corps.

        - Le djinn pousse des cris ou vocifère

        - Le djinn se présente en prononçant son nom.

        - Un violent sursaut du malade.

        Tu peux parfois croire que le djinn est sorti alors qu'il se trouve encore à l'intérieur du malade. Pour t'en rendre compte, pose ta main sur les genoux et sur la tête du malade. Si tu sens de légers tressaillements anormaux c'est qu'il est encore présent.

    Les differences entre la possession par un djinn et l'ensorcellement

    - Dans le cas de possession, le djinn va parler rapidement contrairement a la sorcellerie ou il ne parlera pas.

    Et pour la sorcellerie uniquement :

    - le malade se met à pleurer alors qu'il est saint d'esprit. Lorsque tu lui demandes pourquoi il pleure, il te répond que c'est malgré lui.

    - Le malade vomit un caillot de couleur jaune ou noire. Il s'agit d'une sorcellerie bue ou mangée.

    - Le malade ressent des brûlures au niveau du ventre.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter